Logo Logo
Help
Contact
Switch Language to German
Maurer, Petra (2019): When the tiger meets Yul ’khor srung, or how to protect a construction site. In: Études Mongoles & Sibériennes, Centrasiatiques & Tibétaines, Vol. 50: pp. 1-36
Full text not available from 'Open Access LMU'.

Abstract

This article focuses on the tiger as one of the most significant animals in Tibetan geomancy (sa dpyad). Many of the Tibetan concepts that the tiger represents in geomancy originate in Chinese fengshui 風水 where the animal functions among others as a cosmic force. The animal is used as a pattern to describe and interpret the shape of a space in order to predict the life of the future inhabitants. The idea behind this method is that a space’s outward appearance affects the lives of its inhabitants, either by independently or together with the zodiac signs, the agents and other dimensions calculated in Sino-Tibetan or Chinese prognostication (nag rtsis). The article introduces the various roles of the tiger in sa dpyad and fengshui. It also details the animal’s role in other Tibetan traditions such as Bon, and its adaptation in geomantic ritual.

Abstract

Cet article met l’accent sur le tigre comme l’un des animaux les plus importants de la géomancie tibétaine (sa dpyad). La plupart des concepts tibétains que le tigre représente en géomancie trouvent leur origine dans le fengshui chinois, dans lequel l'animal fonctionne entre autres comme une force cosmique. Il est utilisé comme un modèle pour décrire et interpréter la forme d'un espace afin de prédire la vie des futurs habitants. L’idée sous-jacente à cette méthode est que l’aspect extérieur d’un espace affecte la vie de ses habitants, soit indépendamment, soit conjointement avec les signes du zodiaque, les agents et autres dimensions calculées dans l’astrologie sino-tibétaine ou chinoise (nag rtsis). L'article présente les différents rôles du tigre dans le sa dpyad et le fengshui. Il décrit également le rôle de l’animal dans d’autres traditions tibétaines, telles que le Bon, et son adaptation au rituel géomantique et à l’art tibétain.